top of page
Rechercher

🌞🌞🌞 SORTIE - SORTIE - SORTIE 🌞🌞🌞

Sur le fil d'or de mes années - rétrospective poétique de Monique Bernard

Sortie ce samedi 22 juin 2024





 


Bonjour les ami(e)s heptacélestes,

Encore une fois, les éditions 7e Ciel prennent les chemins de traverse avec la publication de ce nouveau recueil de poésies. Parmi les nombreuses poétesses et nombreux poètes dont nous avons croisé les lignes, certaines plumes nous enchantent plus que d'autres. Je pense notamment à Alain Salvador, notre poète balgentien, qui nous accompagne tout au long de l'année de ses envolées. Je pense aussi à Eric Lysøe, dont le passionnant roman l'Inconnue du bois d'Ardennes fait partie de nos collections, et qui l'an dernier nous fit l'honneur d'une poésie, laquelle remporta le concours Joutes célestes 2023 - catégorie France. Bien entendu, nos choix sont toujours quelque peu orientés par nos affinités, bien que le passage impératif par un jury ou un comité de lecture a l'avantage d'élargir le champ des débats, et donc de nos collections. Monique Bernard, lauréate du même concours 2023 - catégorie Monde, nous a pour le moins enchantés par la qualité de sa plume, mais ce qui nous a séduit le plus se déniche ailleurs... En effet, les aptitudes techniques à l'écriture - qu'elle bien sûr possède - sont certes utiles quand il s'agit de poésie, mais avant tout, c'est bien la profondeur de la retranscription des états d'âmes qui prime. Et de ce point de vue, nous pouvons affirmer que ses textes nous touchent au plus profond...

Sincères félicitations, Monique, pour ce bel ouvrage - et félicitations également à ta petite-fille, Mimi Vogel, pour les magnifiques illustrations qui l'enjolivent de la plus belle manière.


4e de couverture :

Filant la métaphore du fil d’or qui serpente doucement tout au long d’une vie, l’autrice nous fait partager au fil des ans les émotions qui s’y accrochent comme les pierres émaillant un bijou. Elle nous entraîne, à travers les territoires de son imaginaire, depuis ses rêves et ses espoirs d’adolescente jusqu’aux souffrances et déceptions, aux amours éphémères de la femme adulte et au bonheur apaisé de celle qui se rapproche de la fin. Les voyages réels qui ont imprimé leurs traces dans son souvenir, ou ceux plus intimes qui font le tour du cœur humain, nous révèlent les paysages de « ce pays étrange qui l’habite ». Inspirée par la littérature allemande, elle nous présente en conclusion, dans sa propre traduction, quelques « poèmes venus d’ailleurs ».


 Les thèmes, baudelairiens s’il en fut, sont traités avec sobriété et enveloppés dans le clair-obscur d’une rêverie dont chaque image est chargée d’un potentiel à la fois affectif et visuel. Ces images sont d’ailleurs parmi les plus simples, mais elles s’assortissent selon les lois mystérieuses des affinités esthétiques. Ces « modulations », à la fois sensibles et sentimentales, attestent un sens particulièrement heureux des « correspondances ».

Professeur Émile Bouvier, critique littéraire, dans sa présentation du premier prix de poésie de l’autrice.

 

L'auteure :

Monique Bernard, germaniste, Docteur ès-Lettres en littérature comparée, est originaire d’Occitanie. Après avoir enseigné de nombreuses années le français dans une université d’Allemagne, elle se consacre de nouveau à la littérature, sa passion depuis toujours. Elle a d’abord publié aux Éditions des Paraiges quatre biographies de Franco-Allemands méconnus à qui elle a redonné vie. Pour la première, consacrée à Charles de Villers, elle a reçu en 2017 le prix de littérature de l’Académie nationale de Metz.


Liens utiles :

Ou chez votre libraire :

102 vues0 commentaire

Comments


bottom of page