Rechercher

Nombori (Pays Dogon) - 27 mars 2020

Bonjour les ami(e)s,

Dans un peu plus d'une semaine sortira officiellement le recueil de fables d'Amassolou. J'en profite pour vous en faire découvrir le prologue, ainsi qu'une courte description de Nombori, le village dont Amassolou et la famille Guindo sont originaires.

Prologue :

Nombori, à l’instar de tous les villages dogons, est un lieu où savoirs et légendes sont nombreux.

Moi, Amassolou Guindo, suis très fier de cette culture et ce qui me pousse à l’aimer sont la solidarité et l’hospitalité de ses villageois. La danse des masques et celle de Yagoo, accompagnées de leurs chansons, font partie des traditions majeures dédiées aux cérémonies de funérailles.

« Un jour, je fus invité à une récolte collective d’arachides dans la nuit autour du gros bois enflammé. Parmi nous se trouvaient des vieillards qui nous racontèrent des légendes extraordinaires. Avec pour tout équipement un stylo et une feuille de papier, j’endossai la mission de retranscrire ces histoires léguées par mes ancêtres contenant beaucoup de sagesse et de conseils ».




Nombori :


Nombori est un village dont la population est estimée à un millier d'habitants. Il fait partie de la commune de Dourou, au pied de la falaise. Comme tous les villages de la falaise, son marché a lieu tous les cinq jours, selon la semaine dogon.

La distance qui le sépare de Dourou, à pied, par la faille, est de trois kilomètres. La route passe par la Yawa (route de Bandiagara à Koporo-Pen), sur cinq kilomètres. Il y a 25 km de Bandiagara à Yawa, au bord de la falaise, et donc 30 km de Bandiagara à Nombori par la route.

Il est construit à flanc de falaise pour sa partie la plus ancienne. Des bâtiments plus récents ont été construits depuis les années 80 (notamment une école primaire).

Les élèves de second cycle montent à Dourou, par la faille, tous les jours.

Les images représentent des maisons et des greniers à mil ou autres céréales telles que le maïs ou autres.


Le Toguna ou "maison de la parole" souvent désignée à tort de "case à palabre" est une construction basse sous laquelle les "anciens" débattent de soucis quotidiens et élaborent des solutions. C'est en quelque sorte le "palais de justice".

Liens utiles :

https://www.e7ciel.com/product-page/les-fables-d-amassolou-guindo-en-pays-dogon

https://www.facebook.com/amassolou.guindo

Video - Bande annonce :

https://youtu.be/ygqIs5MeOQw

3 vues

 © 2020 - Éditions 7e Ciel

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

Éditions 7e Ciel

6bis rue Entre-Deux aux Vallées

45190 Beaugency (Loiret)

e7ciel@gmail.com

+33(0)9 54 75 96 88

+33(0)6 31 72 88 44

SIREN : 881 252 191