Oublier l’inoubliable. Pardonner quand cela ne se peut.

Les ressources de l’esprit humain sont intarissables…

De grands hommes se sont penchés sur le thème de la résilience : philosophes, médecins-psychiatres, historiens, ethnologues, enseignants, artistes et témoins de guerre sans doute.

Isabelle Malowé propose un conte ; sa manière à elle d’élucider l’inqualifiable et surtout de rêver qu’un avenir lui succède. De ses phrases poétiques naissent Zandié et son Oncle. L’enfant et son Aïeul fouillent une mémoire horrifiée, prêts à reconquérir la paix. Leur quête du bonheur, d’une dignité originale, aboutira. Là-bas, la joie insulte la misère. Zandié et l’Oncle créent des lendemains à partir du chaos, et répondent à l’impossible de façon tout à fait singulière. Un beau récit sur le pardon, dont le dénouement est inattendu.

 

Isabelle Malowé exerce la profession d’infirmière depuis 1995. Décortiquant le monde et les rapports humains, ses œuvres mêlent réalité crue et douceur poétique. Elle a reçu le prix littéraire du Salon de Mazamet pour son premier roman Toulkelila. Son roman Les Rumeurs de la Terre a remporté le prix des Gourmets des Lettres de la ville de Toulouse 2015, le prix Figeac 2015 ainsi que le prestigieux prix de la LICRA 2017 (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme).

 

L'Aïeul de tout le monde

16,00 €Prix